Categories

Coronavirus : faudra-t-il se vacciner pour prendre l’avion ?

Le PDG de la compagnie aérienne Qantas a annoncé qu’il faudrait être vacciné pour voyager dans ses avions, avant d’ajouter que d’autres compagnies allaient les suivre dans cette démarche. Invité sur la chaîne australienne Channel 9, le PDG a affirmé : “Nous envisageons de changer nos conditions générales pour dire qu’à l’international nous demanderons aux gens de se faire vacciner, avant de monter dans l’avion”.

Repris ensuite par le monde entier, l’annonce a inquiété. “Quand la vaccination se cache dans le non-accès aux loisirs”, peut-on lire sur les réseaux sociaux, “demain on privera de voyage, de théâtre, de cinéma, ceux qui ne veulent pas se faire vacciner”. Ce n’est pas si sûr pour l’instant, si on en reste au transport aérien. 

La plupart des compagnies n’ont pas encore donné leur avis sur le sujet, mais certains se positionnent déjà. Japan Airlines assure “ne pas avoir le projet” de demander aux voyageurs étrangers de se faire vacciner, alors que Korean Air préfère attendre le développement d’un vaccin. Air France attend d’abord les décisions gouvernementales. 

D’autres solutions à la vaccination

Les compagnies low cost, particulièrement recherchées pour le faible coût, ne semblent pas s’aligner sur Qantas. EasyJet a déjà annoncé dans le journal Financial Times qu’elle n’imposerait pas de vaccination sur ses vols. Même chose pour Ryanair, qui expliquait chez Euronews qu’aucun certificat de vaccination ne sera exigé pour les vols en Union Européenne. On peut alors se demander si un vol moins cher présente un plus grand risque de contamination. 

Mais d’autres compagnies ont trouvé une parade à la vaccination. C’est le cas de trois groupes, qui évoquent la mise en place d’un “passeport santé”, qui centraliserait numériquement les données des passagers sur la Covid-19. Il pourrait récapituler les tests réalisés. Pour l’heure, 170 aéroports du monde entier se disent prêts à reconnaître ce système.

A lire aussi :   Quelle est la meilleure compagnie aérienne européenne ?

Certains réclament d’ajouter le vaccin à ce passeport santé, mais craignent pour la confidentialité. Les plus angoissés évoquent une vaccination obligatoire qui ne dit pas son nom. Plus radical encore, le passeport médical numérique, testé à Londres actuellement, serait soutenu par le forum de Davos, organisation au cœur du documentaire Hold-up. 

Sources :

Confidentialite - Conditions generales - Contact - Publicites - Plan du site - Sitemap